vignette vignette vignette vignette vignette vignette vignette

2012-2013

Journées d'études

Le rôle et la place du corps en esthétique et dans la définition stylistique des musiques

L’idée centrale de ces Journées est de réfléchir aux éléments déterminants de la stylistique musicale et surtout de proposer des angles d’analyse qui sortent de la seule analyse du texte (partition ou transcription) pour atteindre les procédés singuliers de la performance. En effet, il est désormais reconnu, à tout le moins au sein d’une certaine école de pensée, que toute musique est beaucoup plus qu’un ordonnancement de données sonores à caractère strictement formel ou structurel. Interpréter une musique, quelle qu’elle soit, fait intervenir au premier chef, le corps du chanteur, du danseur ou du musicien.

Nous proposons de consacrer ces Journées d’études à l’exploration de différents types de musiques en concentrant nos analyses, sur le corps musiquant (sons organiques, voix, mouvements, gestuelles, regards, chorégraphies, interactions avec le public….). L’enjeu est de voir dans quelle mesure cette prise en charge du corps apporte un nouvel éclairage pour la compréhension des musiques, notamment en matière de stylistique et d’esthétique. Les présentateurs chercheront aussi à savoir si le corps peut agir ou intervenir comme réelle «signature singulière» de certains répertoires. Une des questions soulevées concernera l’identification des opérateurs et des éléments fondamentaux relatifs au corps dans la caractérisation stylistique et esthétique. Existe-t-il des syntaxes, voire, des grammaires corporelles qui caractériseraient tout particulièrement certaines pratiques, certaines interprétations de répertoires? Ainsi, il sera ici question d’une musicologie et d’une ethnomusicologie incarnées, axées sur le musicien, sur ses modalités spécifiques de création et d’interprétation musicale.

Le thème des Journées d’étude sera décliné en plusieurs volets : celui de la voix, celui de la danse, des techniques de jeu instrumentales, des techniques ou méthodes de transmission et de pédagogie (« apprendre par corps »), celui enfin des interactions avec le public. Outre une série de communications sur ces volets (une vingtaine de minutes par présentation), les Journées comprendront des tables rondes (débats entre intervenants) sur des questions spécifiques reliées au thème.

Programme des journées d'études (PDF)

Date et heure :
du 14 au 16 janvier 2013
Lieu :
lundi 14 janvier, Carrefour des arts - Université de Montréal (pavillon Lionel-Groulx)
mardi 15 et mercredi 16 janvier, Faculté de musique de l’Université Laval à Québec - Salle Henri-Gagnon, pavillon Louis-Jacques-Casault

Exposition

Quand la musique prend corps

Monsieur Gérard Boismenu, doyen de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal,
Madame Isabelle Panneton, doyenne de la Faculté de musique de l’Université de Montréal,
Madame Monique Desroches, professeure titulaire à la Faculté de musique, directrice du Laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie à l’OICRM de l’Université de Montréal,
et son équipe ont le plaisir de vous convier au vernissage de l’exposition

Invitation (PDF)

Date et heure :
lundi 14 janvier 2013, 17h30
Lieu :
Carrefour des arts - Université de Montréal (pavillon Lionel-Groulx)

2011-2012

Conférence de Lucie K. Morisset

Des visions du monde plutôt qu’une vision mondiale. Penser la particularisation du patrimoine.

Lucie K. Morisset est professeure titulaire au Département d’études urbaines et touristiques de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal et directrice scientifique de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain. Historienne de l’architecture et de l'urbanisme, elle mène notamment des recherches sur la "mémoire patrimoniale" et les "régimes d'authenticité" qui baliseraient la constitution symbolique du patrimoine et la particularisation de la patrimonialisation. Membre de la société royale du Canada, Lucie K. Morisset s'est méritée le Prix d’excellence en recherche de l’Université du Québec et le Prix de la francophonie (AUF) en sciences humaines et sociales.

Date et heure :
Jeudi 12 avril 2012 à 14h
Lieu :
LRMM - Faculté de Musique de l'Université de Montréal. Salle A-873
Entrée libre

Conférences de Julian WHITTAM et Élise DUBUC

Le “box drum” : Le renouveau d'une tradition musicale à partir du rapatriement d'un objet musical.

Conférencier : Julian WHITTAM.

Détenteur d'une maîtrise en muséologie, Julian Whittam est actuellement doctorant en ethnomusicologie au Département d'anthropologie de l'Université de Montréal, sous la -direction d’Élise Dubuc et de Monique Desroches. Ses sujets de recherche incluent l’homme-orchestre, la musique populaire canadienne au 19e siècle et la musique des Premières Nations canadiennes. Ses regards portent également sur les mises en musée de la musique et des instruments de musique.

Cet exposé présentera quelques réflexions relatives à la réappropriation du “box drum” chez les Haida de la côte nord-ouest canadienne

Tshiuenatuapahtetau- Kigibiwewidon: rhétorique et performativité du rapatriement d’objets culturels significatifs du patrimoine autochtone

Conférencière : Élise DUBUC.

Élise Dubuc est professeure au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l’Université de Montréal où elle enseigne la muséologie. Ses recherches actuelles se font en collaboration avec des communautés autochtones du Québec et de Colombie-Britannique et portent sur les relations coloniales et postcoloniales entre les musées centraux et les communautés et sur la réappropriation et le contrôle du patrimoine par les Premiers peuples.

Cet exposé présentera le projet d’alliance de recherche universités-communautés sur le rapatriement de leur patrimoine par les communautés autochtones (2012-2017)

Date et heure :
Jeudi 22 mars 2012 à 16h
Lieu :
LRMM - Faculté de Musique de l'Université de Montréal. Salle A-873
Entrée libre

Conférence de Luc Charles-Dominique, Professeur des Universités en ethnomusicologie à l'Université de Nice-Sophia-Antipolis (LIRCES EA 3159).

La dimension territoriale dans la patrimonialisation française des musiques traditionnelles

Jeudi 16 février 2012, 16h
Salle A-873 de la Faculté de musique de l'Université de Montréal
Entrée libre

Conférence de François Picard, professeur d'ethnomusicologie à l'Université Paris Sorbonne

La matérialité de la transmission des patrimoines à travers l'oubli et la découverte

mercredi 21 septembre de 10h à 12h
salle B-421 de la Faculté de musique de l'Université de Montréal
Entrée libre
Événement financé par le Conseil régional d'Ile de France dans le cadre de la cotutelle de thèse de Jessica Roda (bourse CETSI)

Informations complètes

Logo de l'OICRM
© 2013 LEO
réalisation par iUNGO Solutions